Manuel de référence ByteSync

Comparaison des données

Une fois l’Inventaire des Données terminé, ByteSync compare les Inventaires Locaux et affiche les résultats dans une liste.

Présentation de l’interface

Figure A : Zone de présentation des résultats de comparaison des inventaires
  1. Filtre. Utilisez-le pour filtrer les résultats affichés.
  2. Page. Utilisez cette zone pour sélectionner la page de résulstats à afficher.
  3. Boutons [AJOUTER ACTION MANUELLE] et [SUPPRIMER ACTIONS MANUELLES]. Utilisez-les pour ajouter ou supprimer des actions manuellement.
  4. Panneau des actions automatiques. Utilisez-le pour définir des actions automatiques.
  5. Déplacé.
  6. Liste présentant les résultats de la comparaison des données.

La Liste

La Liste (6) contient une ligne par identité de fichier. L’identité de fichier peut être vue comme un chemin relatif à une partie d’inventaire de répertoire ou à une partie d’inventaire de fichier. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ci-dessous à Identité de fichier.

La liste comprend les colonnes suivantes :

  • La première colonne, « ÉLÉMENT », affiche le chemin d’accès à l’identité du fichier.
  • Ensuite, il y a une colonne par Membre de la Session. Elles sont nommées « INVENTAIRE LETTRE (NOM_MACHINE) » où LETTRE représente la lettre du Membre de la Session et NOM_MACHINE représente le nom de sa machine.
  • La colonne « ÉTAT » affiche l’état de l’élément.
  • La colonne « ACTIONS » affiche les actions manuelles et les actions automatiques qui s’appliquent à cet élément.

Filtre et pagination

Vous pouvez filtrer les résultats en saisissant du texte dans la zone de texte Filtre (1). Ce champ n’est pas sensible à la casse.

Vous pouvez rechercher les éléments par :

  • Une partie de leur nom de fichier
  • Leur signature, en commençant par le début

Les résultats sont répartis en pages de 20 éléments. Vous pouvez utiliser les boutons de pagination (2) pour naviguer entre les pages.

Identité de fichier

L’Identité de fichier est définie par :

  • Le type de la partie d’inventaire à laquelle appartient le fichier.
    Le type de la partie d’inventaire est Répertoire si le fichier a été identifié dans un répertoire sélectionné par un Membre de la Session.
    Le type de la partie d’inventaire est Ficher si le fichier est un fichier sélectionné par un Membre de la Session.
  • Le chemin relatif du fichier.
    Si la partie d’inventaire est un répertoire, le chemin relatif sera de la forme ‘\dir1\dir2…\dirN\file1.txt’, où chaque répertoire est un sous-répertoire du répertoire racine.
    Si la partie d’inventaire est un fichier, le chemin sera formé uniquement par le nom du fichier.

L’Identité du fichier est indiquée dans la colonne « ÉLÉMENT » de la Liste (6).

Colonnes « INVENTAIRE »

Il y a une colonne « INVENTAIRE » pour chaque inventaire, c’est-à-dire par Membre de la Session.
Par exemple, Si la session comprend 3 membres, il y aura une colonne INVENTAIRE A, une colonne INVENTAIRE B et une colonne INVENTAIRE C.
Pour faciliter l’identification, le nom de la colonne contient également le nom de la machine.

Les données de chaque cellule peuvent être :

  • Vide. Cela se produit lorsque l’identité du fichier n’est pas présente dans l’inventaire.
  • Un ou plusieurs blocs de description de contenu. Il y aura autant de blocs de description de contenu qu’il y a de contenus différents pour une identité de fichier.

Le contenu est défini par la signature et par la taille du fichier. Si les deux propriétés sont les mêmes, le contenu sera commun. Sinon, il y aura plusieurs blocs.

Si une identité de fichier existe sur différents inventaires avec le même contenu mais des heures de dernière écriture différentes, un seul bloc de description de contenu sera utilisé. Les heures de dernière écriture seront regroupées sur le côté gauche, avec les parties d’inventaire correspondantes regroupées sur le côté droit.

Exemple de bloc de description de contenu

Dans cet exemple :

  • La signature abrégée est C8E709D8…6953FEA0.919
  • La taille est de 2.1 Mo
  • La dernière heure d’écriture est le 14/05/2021 14:31:49 sur la source de données A1

Vous pouvez avoir plus de détails en survolant le contrôle. Une infobulle s’affiche et indique l’empreinte complète de la signature et la taille en octets.

Colonne « ÉTAT »

La colonne « ÉTAT » affiche un résumé du contenu de l’identité du fichier.

Si tous les contenus et dates sont identiques, ce pictogramme sera utilisé :

Sinon, un pictogramme à 2 rangées sera utilisé. La première ligne montre des informations sur signatures. La dernière ligne montre des informations sur les dernières heures d’écriture.

Colonne « ACTIONS »

La colonne « ACTIONS » affiche les actions qui ont été définies.

Par défaut, il n’y a aucune action définie. Vous pouvez ajouter des actions manuelles et/ou des actions automatiques (voir ci-dessous).

Comment gérer les actions de synchronisation

Vous pouvez utiliser les boutons [AJOUTER ACTION MANUELLE], [SUPPRIMER ACTIONS MANUELLES], [AJOUTER ACTION CONDITIONNELLE], [SUPPRIMER TOUTES ACTIONS CONDITIONNELLES] pour gérer les actions.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur Définir les actions.

Exécuter les actions de synchronisation

Lorsque toutes les actions sont définies, le créateur de la Session Cloud peut cliquer sur [EXÉCUTER LA SYNCHRONISATION] pour lancer la synchronisation.

Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur Exécuter la synchronisation.