Manuel de référence ByteSync

Déploiement sur Linux

Configuration requise

Avant de déployer le logiciel, assurez-vous que la cible du déploiement respecte la Configuration requise.

Installer .NET 6

Avant d’utiliser ByteSync, vous devez vous assurer que le framework .NET 6 est installé sur la machine.

Il y a plusieurs moyens de le contrôler :

  • Consulter la liste des programmes installés. Pour cela, se référer à la documentation de la distribution Linux.
  • Ouvrir une ligne de commande et exécuter la commande suivante : dotnet --info

Si .NET 6 n’est pas installé sur la machine ou si la version installée est antérieure à la version 6.x.x, vous pouvez installer .NET 6 en suivant les instructions indiquées à cette adresse : https://docs.microsoft.com/fr-fr/dotnet/core/install/linux.

Le procédé d’installation dépendra de votre distribution Linux. Vous devrez installer une version « Runtime ».

Télécharger ByteSync

Pour télécharger le logiciel, vous devez disposer d’un compte ByteSync. Si vous ne disposez pas encore d’un compte ByteSync, celui-ci sera automatiquement créé lors de la commande d’un abonnement gratuit comme d’un abonnement payant.

Vous pouvez télécharger le logiciel depuis votre espace client, dans le menu Historique d’achats. Sur cette page, chaque ligne correspond à un abonnement.
Cliquez sur une ligne pour afficher les détails. Les liens de téléchargements sont situés en bas de la page.

Nous fournissons 3 types de package à télécharger pour Linux :

  • Une version portable à décompresser
    Le nom du téléchargement est « ByteSync – Linux x64 – Tar.gz ».
    La version portable permet de s’affranchir de l’installation du logiciel. Le logiciel n’est pas intégré au système. Il doit être exécuté depuis le répertoire dans lequel il a été décompressé.
  • Une version .deb à installer sur les distributions compatibles avec le format DEB.
    Le nom du téléchargement est « ByteSync – Linux x64 – Deb ».
    Avec la version installable, le logiciel est intégré au système.
  • Une version .rpm à installer sur les distributions compatibles avec le format RPM.
    Le nom du téléchargement est « ByteSync – Linux x64 – Rpm ».
    Avec la version installable, le logiciel est intégré au système.

Déployer la version portable

Téléchargez la version portable puis décompressez le fichier téléchargé.
Si vous rencontrez des problèmes durant la décompression, vous pouvez essayer avec la commande suivante : tar -xvzf <archive-name>

Une fois l’archive décompressée, assurez-vous que vous disposez des droits d’exécution sur le fichier « ByteSync ».
Si ce n’est pas le cas, vous pouvez attribuer les droits d’exécution avec la commande suivante : chmod +x ByteSync

Pour lancer ByteSync, exécutez ensuite la commande suivante : ./ByteSync depuis le répertoire de décompression.

Il est recommandé de décompresser le logiciel dans un répertoire dédié.

Déployer la version installable

Téléchargez la version installable adéquate et installez le logiciel en appliquant la documentation de votre distribution Linux.
À titre d’exemple, Sur Ubuntu, vous pourrez certainement utiliser la commande sudo dpkg -i ByteSync_linux-x64_latest.deb.

Une fois l’installation terminée, vous pourrez habituellement exécuter le logiciel avec la commande : ByteSync.

Mettre à jour ByteSync

La mise à jour du logiciel peut se faire depuis la fenêtre principale de ByteSync si le compte utilisé pour exécuter l’application dispose des droits d’écriture sur le répertoire de déploiement. Il est important de noter que ByteSync peut ne pas fonctionner si le compte utilisé est le compte root.

Que ce soit en version portable ou en version installable, la mise à jour du logiciel peut se faire en ligne de commande avec la commande ByteSync.exe -update [mandatory|recommended|optional].
Spécifiez mandatory pour cibler la prochaine version obligatoire, recommended la prochaine version recommandée et optional pour la prochaine version optionnelle. En omettant ce paramètre, ByteSync ciblera le prochain niveau de mise à jour proposé en respectant l’ordre de priorité Obligatoire, Recommandée, Optionnelle.
Il est nécessaire de disposer des droits d’écriture sur le répertoire de déploiement. Ainsi, il peut être nécessaire de recourir à une élévation des droits.

Article précédent

Déploiement sur Windows

Article suivant

Déploiement sur macOS